Optez pour les effets prouvés du véritable bracelet tibétain

Le bracelet ésotérique de shamballa aux perles magiques, qu'il soit destiné à un homme ou une femme est un article de luxe lancé par les joailliers danois Mikkel et Mads Kornerup en 1994, le Shamballa s'inspirant du bracelet de prière tibétain connaît une diffusion sans précédent. Alliant la rusticité du fil nylon noué, à la sophistication et la préciosité des pierres gemmes, comme la pierre Onyx noire, des cristaux et des perles en or ouvragé, les deux bijoutiers révèlent alors au monde, un bijou qui est au cœur d'une riche symbolique reliant des cultures dispersées apparemment opposées. Diffusé dans le monde entier, plébiscité année après année, par les « people » homme ou femme les plus en vue, le « bracelet Shamballa », près de dix ans après sa création, s'affirme et se multiplie. Le shamballa homme est souvent mixte comme celui de la femme.

Système du chakra
Système du Chakra


Signification et histoire du shamballa

Bracelets shamballe pierres noires et oeil de tigre
Bracelets shamballe pierres noires et oeil de tigre

Il me plaît ! J'y vais

L'engouement pour ce bijou

C'est que le façonnage du bijou ésotérique rejoint des traditions artisanales, que l'on retrouve un peu partout, quant à la technique du fil nylon noué, son noeud coulissant et à l'enfilage des perles comme les perles métal, perle strass, perles argent...mais aussi qu'il intègre une métaphysique universelle, et, notamment la croyance en un paradis où en une harmonie parfaite, se rejoignent l'infiniment petit et l'infiniment grand, l'alchimie parfaite. Enfin, par son aspect même, sa forme ajustable à tous, aussi bien pour un homme que pour une femme, le bracelet se présente d'abord comme un lien que l'on offre, que l'on prend, que l'on échange. À ce titre, il prend déjà sa dimension spirituelle hors toute option religieuse, et pour être parfaitement en accord avec l'esprit de tolérance qu'il exprime, le bracelet en perles shamballa se libère, se démocratise sous les doigts des innombrables créateurs de la Bijouterie Fantaisie.

Le royaume de Shamballa et le tantra du Kalachakra

Le bracelet « Shamballa », en sanskrit « lieu du bonheur paisible » fait référence à un pays mythique avec la lumière de shamballa décrit dans le tantra du Kalachakra, Royaume de perfection accessible aux « purs », aux éveillés, équilibre atteint par celui qui « sait » en toute quiétude, dont le concept est repris par de nombreuses croyances dont certaines des plus récentes appartiennent à la mouvance New Age.Pour les tibétains, le Royaume de Shambhala est caché dans la blancheur glacée des hautes montagnes de l'Himalaya. On retiendra que ce royaume est décrit comme circulaire, abritant un mandala formé de pierres précieuses.

Ce mythe permet d'interpréter comme des symboles agissants, la composition et les matériaux constituants le bracelet Shamballa. La matière des perles style shamballa comme les perles en verre, perles en bois, perles de rocailles...leur nombre, leur forme comme tête de mort, leurs couleurs, sont mis en parallèle avec la théorie des chakras et les éléments du royaume de Shambhala. Il est expliqué ici le mantra Om Mani Padmé Hûm par sa Sainteté le Dalaï-Lama.

La Fantaisie cet accessoire mode et tendance 2016

S'inspirant des premières créations de la boutique des deux frères, Shamballa Jewels, rue de Sévigné, Paris, les bijoutiers fantaisie et les petits artisans, ne se contentent pas d'imiter l'article joaillier, mais le déclinent selon différentes tendances et, sans cesse l'actualisent en modifiant perles et matériaux, ce qui fait de cet objet, l'un des objets les plus convoité et suit la mode et la tendance de l'année 2016. Grâce à des tutoriels sur comment faire un shamballa bracelet que ce soit sur Youtube ou des blogs, tout le monde peut aujourd'hui fabriquer des bijoux shamballa avec des perles fantaisies, rocaille et perles en pierres naturelles comme la pierre oeil de tigre, pierre agate, etc en s'inspirant de l'artisanat tibétain et du Népal. Les bracelets mala tibétains, bracelets wrap, bracelets brésilien, rainbow loom et bracelets pierre sont également très convoités en cette année 2016. Même s'il existe un grand nombre de tuto de bracelet notamment de shamballa tuto et de DIY bracelet qui propose des kit bijoux avec toutes les fournitures à avoir tels que des apprêts, breloques, fil nylon, pâte polymère..., il est toujours préférable de l'acheter directement chez des créateurs, en effet, la création de bijoux est un vrai métier artisanal. Cependant, les idées créatives sur la toile donnent envie de le faire soi-même (DIY).

Ses constituants : Nœuds, tresses, perles style shamballa et entrelacs

Le bracelet Schamballa type se présente sous forme dune boucle tissée incluant des perles strassées, fermée par une série de nœuds formant coulisseau et permettant d'ajuster le bijou à la bonne taille.Le bracelet est façonné selon une technique de macramé dite du « nœud plat » le plus souvent utilisé en bijouterie. Cette pratique combine le nœud et de la tresse.Le bracelet dessine un cercle de défense autour du poignet, il relie la chair à l'âme et protège l'esprit des intrusions extérieures.

Le nœud et la tresse du bracelet macramé

Les savoir-faire au point noué sont liés aux techniques des tisserands dans le sens le plus large, car la maîtrise des nœuds était essentielle au marin ; n'oublions pas les métiers de la Marine qui utilisent tout un jeu de cordages mais aussi, depuis l'antiquité, les filets des pêcheurs souvent ingénieusement tissés à partir de matériaux tirés de l'environnement.Au nœud est lié l'entrelacs que l'on retrouve non seulement dans les pays celtes mais aussi dans toute les représentations indo-européennes dont ceux-ci sont originaires.L'entrelacement de fils fait partie des techniques de tressage ou nattage. Le nattage de cheveux est connu depuis la préhistoire.Dans le macramé, l'entrelacs est fermé par un nœud.Ce sont là des pratiques universellement utilisées dans la vie quotidienne des premiers peuples et qui sont reconnues comme faisant partie de nos compétences les plus anciennes.

L'entrelacs du bracelet macramé

Le bracelet shamballa présente deux rangs d'entrelacs rappelant les ornements des bijoux celtiques.L'entrelacs ornemental, lié davantage au végétal est aussi très présent dans l'art musulman (arabesques). On le retrouve encore dans les bas-reliefs des civilisations précolombiennes comme dans les décors des ethnies du Pacifique ou en Afrique noire, broderies de Hausa. L'entrelacs renvoie à tout un mysticisme fondé sur le mouvement répété à l'infini, l'alternance de mouvements contraires, au rythme et à la structure plus ou moins complexe, mouvement de fermeture et d'ouverture (jour et nuit, naissance et mort, renvoyant à la notion d'éternel recommencement des cycles, de réincarnation), opposition entre intérieur et extérieur, recherche de transcendance et d'évasion du cycle, 4e dimension, bande de Moebius etc.

C'est ainsi que le bijou Shamballa renvoie spontanément à une symbolique universelle qui conjugue présent, passé et futur (intérêt récent du domaine mathématique pour les nœuds et les tresses).

Les perles shamballa

Le bracelet tibétain qui a inspiré les frères Kornerup fait partie des bijoux dits « rituels » et sert de support à la prière et à la méditation, comme le chapelet ou le mala (chapelet bouddhiste), qu'on peut retrouver chez Agathe Création, ou le collier tibétain. Partout, les perles sont le plus souvent sphériques, rappel de la forme notre mère Terre mais aussi témoin de l'érosion ordinaire d'un matériau, et de la glaise roulée dans la paume de la main.La sphère est synonyme de perfection et d'harmonie mais aussi de mobilité, de course. Le lien support du bracelet shamballa immobilise cependant la perle qui ne peut que tourner sur son axe (allusion faite de l'orbite des planètes autour du soleil).La perle en hématite ou en pierre ainsi fixée devient un repère dans l'espace selon sa position. La succession des perles de cristal ou autre rythme le mouvement de la pensée et de la méditation, marque le temps de la prière, ainsi que l'emploie le chapelet traditionnel.

Le genre et les matières du bijou

Les bijoux fantaisie résine inspirée du bracelet joaillier se pare de strass en cristal, ou en verre, ou toute fibre acrylique confondue, se fait acidulée, irisée, givrée, « magik », selon les tendances de la mode mais aussi le style et le goût de chacun.

Brillante de mille feux, elle se met en scène sous les projecteurs

Notons que l'inspiration très flashy qui procède aux matières et couleurs nous arrive tout droit de l'Asie nouvelle, Kawaï japonais, Kpop coréen, Bollywood indien.Perles colorées, acidulées, brillantes et pétulantes, sexy à ravir qui orneront les poignets amoureux de l'été.

Mais on retrouve les bracelets shamballa aussi se confondant avec les bijoux pierre dits « ethniques » s'ornant de pierres semi-précieuses plus ou moins travaillées, de perles tibétaines, d'éléments en bois, corne, os, déclinant ainsi toutes les matières dites « naturelles » avec élégance, et parfois sobriété.

Top