Signification et propriétés de la pierre Benitoïte

En 1906, James Marshall Touch, 1857/1943, prospecteur commandité par RW Dallas pour chercher du cuivre, découvrit dans le canyon de la rivière San Benito, en Californie, dans le district de New Idria, une cavité tapissée de grands cristaux bleus qu’il prit d’abord pour du saphir.

C’est Georges Louderback de l’Université de Berkeley qui l’identifia comme n’étant pas du saphir mais un autre minerai auquel il attribua le nom de son topotype “benitoïte” pour San Benito, nom du fleuve et du Comté. Ce minéralogiste identifia également d’autres pierres gemmes du groupe issues de la même région, la joaquinite et la neptunite.

Pierre fine Benitoite
Pierre naturelle Benitoite


Composition, gîtologie de la pierre Benitoïte

La bénitoïte fait partie du groupe des silicates, sous-groupe des cyclosilicates. Ses cristaux sont triangulaires en pyramide ou en aplats, et de grande dimension, pouvant aller jusqu’à 6 cm. Ce minerai est transparent, parfois translucide.

Ses cristaux ont deux à trois indices de réfraction (pléochroisme), c’est à dire que la bénitoïte semble changer de couleur selon l’angle auquel on la regarde et varier de l’incolore à tout une variété de tons de bleu jusqu’au bleu intense, selon l’échantillon observé.

Cette pierre fine de système cristallin hexagonal, inclut entre autres, du baryum et du titane, ce qui est considéré comme exceptionnel puisque sur plus de 4000 minéraux, 39 seulement, sont dans ce cas.

La mine prit, d’abord, le nom de son fondateur, RW. Dallas, patron de Touch, puis le nom des propriétaires suivants. Elle est aujourd’hui universellement désignée comme étant la Benitoïte Gem Mine.

Le comté de San Benito recèle une richesse minière exceptionnelle, plus de 150 minéraux dont pierres fines et pierres précieuses, mais son gemme le plus célèbre reste la benitoïte qu’elle est pratiquement la seule à exploiter.

En 1985, le gouverneur d’état, proclama la bénitoïte, pierre officielle de la Californie.

Même si l’on a trouvé de petits gisements de benitoïte en Arkansas et un plus récent au Japon, la plus belle et la plus relativement abondante reste la bénitoïte californienne, même si le gisement d’origine s’est appauvri (mine fermée depuis 2005).

Sa beauté comme sa rareté font de la bénitoîte l’une des pierres fine les plus recherchées et les plus onéreuses.

Utilisation ornementale de la Benitoïte

La benitoïte est extrêmement demandée sur le marché des pierres gemmes. Les collectionneurs achètent les cristaux disponibles et même, régulièrement, des cristaux bruts encore pris dans leur gangue de natrolite ou autre gîte.

Les plus beaux et plus grands spécimens peuvent recevoir une taille facettée qui met en valeur leurs bleus éclatants, intenses et soutenus, souvent tirant sur le violet.

Néanmoins très peu de pierres pèsent plus de 2 carats.

Il est fait état d’un collier qui portait un pendentif orné d’une bénitoïte exceptionnelle de 6.5 carats qui fit l’objet d’un vol.

La plus grande bénitoïde connue pèse 7.6 carats. Elle est exposée au Musée d’Histoire naturelle de New York.

Vertus curatives de la pierre Benitoïte

On dit que la bénitoïde est une pierre protectrice qui permet de développer l’intuition et de libérer la conscience. Chassant hésitation et doute, elle a également un fort pouvoir de guérison. Cette pierre est conseillée aux signes sagittaire, poisson, cancer, verseau.

Nous utilisons des cookies internes et tiers pour améliorer nos services et votre expérience d'achat.
Si vous poursuivez votre navigation, nous considérons que vous acceptez notre
Top