La classification des pierres gemmes

Toute classification des pierres gemmes est complexe et souvent discutée âprement par les spécialistes car elle peut différer selon les particularités mises en évidence : composition, cristallisation, propriétés optiques etc.

Pour être classé comme pierre gemme, il ne suffit pas que l’échantillon soit attractif, encore faut-il, qu’il dispose de certaines propriétés caractéristiques qui ne seront pas identiques d’une gemme à l’autre et qui seront déterminées par analyse de laboratoire

Pierres gemmes naturelles
Pierres fines naturelles


Identification des pierres gemmes

Dans ce but, plusieurs aspects du minéral seront considérés :

  • couleur de la pierre et couleur du trait qui apparaît lorsque l'on frotte la pierre sur un morceau de porcelaine dépolie
  • la chatoyance et les différents effets lumineux qui peuvent apparaître, immédiatement ou dans certaines conditions
  • la dureté de la pierre calculée d'après l'échelle de Mohs, selon la convention internationale
  • la transparence : une pierre peut être transparente, translucide ou opaque
  • la double réfraction : un trait marquant la surface sur laquelle est posée une pierre transparente, apparaît double
  • la densité qui s'obtient en divisant le poids par le volume de la pierre
  • la cassure : sous un choc, la pierre se brise en présentant des faces planes ou irrégulières
  • le clivage qui dépend du réseau cristallin et indique la capacité de la pierre à être morcelée
  • la luminescence : l'échantillon émet de la lumière quand il est soumis à différents rayonnements, UV par exemple

Et bien d'autres propriétés que nous développerons bientôt

Modes de classification des pierres gemmes

La classification traditionnelle

Trois grandes catégories sont connues de tous même si elles sont aujourd'hui remises en question :

la pierre précieuse, la pierre semi-précieuse dite aussi pierre fine, la pierre organique.

La classification de Strunz

Les pierres gemmes sont classées officiellement selon leur composition chimique (classification en 10 groupes de Strunz, lesquels se décomposent en sous-groupes et en familles.

Gemmes cristallisés et gemmes amorphes

Les gemmes de toute origine et de toute composition, peuvent être classées en gemmes cristallisées (le quartz est un bon exemple) et en gemmes amorphes isotropes (opale, ambre etc.)

Les 7 systèmes cristallins

Pour les pierres gemmes qui possèdent une structure cristalline, c’est à dire la plupart d’entre elles, les physiciens proposent une classification par systèmes cristallins, lesquels sont au nombre de 7, cubique (isométrique, ex : diamant), quadratique (tétragonal, ex :rutile), hexagonal (ex : émeraude), rhomboédrique (trigonal, ex :saphir), orthorhombique (ex : topaze), monoclinique (ex :malachite), triclinique (ex: cyanite).

La classification selon la pureté de la pierre gemme

Les gemmologues départagent souvent les pierres selon leur pureté et considèrent trois classes de gemmes, celles qui n’ont presque jamais d’inclusion (ex: tourmaline), les gemmes qui ont parfois des inclusions (ex : grenat) et d’autres chez qui les inclusions sont toujours présentes (ex : beryl).

Nous utilisons des cookies internes et tiers pour améliorer nos services et votre expérience d'achat.
Si vous poursuivez votre navigation, nous considérons que vous acceptez notre
Top