Signification et propriétés de la pierre Émeraude

La pierre gemme émeraude est le béryl le plus convoité. Elle faisait autrefois partie du groupe des pierres précieuses avec le diamant, le rubis et le saphir. L’appellation “pierres précieuses” ayant été abrogée par décret en 2002, l’émeraude reste l’une des pierre fines les plus estimées du public comme de l’artisan lapidaire.

Les spécialistes hésitent sur l’origine de son nom. Vient-il du grec “smaragdos” ou de l’arabe “zomorod”, il est difficile de le déterminer. Symbole de puissance et d’immortalité, cette pierre gemme fut recherchée depuis l’antiquité et utilisée pour la parure et l’ornement tant pour sa beauté et son vert splendide que pour toute la symbolique qui y était attachée.

Il y a 4000 ans, sur les marchés de Babylone, cette pierre gemme fut utilisée comme monnaie d’échange d’une grande valeur.

Cependant l’émeraude était souvent confondue avec d’autres pierres gemmes vertes, comme le béryl vert qui est encore un béryl différent, le péridot, le chrysocolle etc.

Peu à peu, à partir du Moyen Âge, les auteurs commencèrent à définir plus précisément l’émeraude.

Pierre gemme Émeraude
Pierre naturelle Émeraude


Description de l'Emeraude

La plupart de ses propriétés physiques et chimiques se confondent à celles du béryl ordinaire, que ce soit sa dureté de 7.5 à 8, sur l’échelle de Mohs, ses indices de réfraction ordinaire et extraordinaire, sa densité, tournant autour de 2.70.

Cette pierre gemme contient souvent des inclusions qui la fragilisent et elle est sans doute la plus vulnérable des pierres dites “précieuses”. Les inclusions sont souvent considérées comme la parure de l’émeraude, au point que l’on parle des “jardins de l’émeraude”.

C’est donc sa couleur d’un remarquable vert intense qui donne toute sa valeur à l’émeraude. Elle a d’ailleurs prêté son nom à l’une des plus belles nuances de vert, le vert émeraude, un vert intense et soutenu.

Cette couleur lui est attribuée par les ions chrome qui viennent se substituer à l’aluminium. Le minéralogiste Goldsmith découvrit en 1919 que dans des circonstances plus rares, au Brésil, notamment, la couleur était due non au chrome mais à des ions vanadium trivalents.

D’autres éléments sont présents en petite quantité dans l’émeraude et donnent à la couleur verte, différents tons.

Le fer entre presque toujours dans sa composition et empêche toute fluorescence, laquelle survient exceptionnellement lorsque l’émeraude est très pure.

Gisements de la pierre Emeraude

On distingue les émeraudes des micas, et les émeraudes des calcaires, selon la nature du gîte.

Il existe un mystère sur la provenance des émeraudes appartenant aux nombreux trésors que l’on peut admirer de par le monde.

On pense que les mines de l’Egypte antique furent les plus anciennes, fournissant les premières pierres, entre 3000 et 1500 avant JC. Elles furent découvertes sur le Haut Nil par Frédéric Caillaud, un explorateur français, en 1816. Elles avaient été abandonnées, et ne pouvaient plus produire, après essai, que de pauvres pierres.

Ces mines proches de la Mer Rouge, dites Mines de Salomon, puis Mines de Cléopâtre approvisionnèrent en émeraudes les pays méditerranéens et particulièrement les Romains qui attribuaient à l’émeraude de nombreux pouvoirs bénéfiques.

Europe

Des mines plus tardives furent identifiées, notamment les gisements qu’exploitèrent les Celtes à Habatchal, dite “la Montagne aux Verts Joyaux”, en Autriche.

L’émeraude dite de “Saint-Louis” qui ornait la couronne des Rois de France provient de ce gisement ainsi que la plupart des émeraudes européennes anciennes. Ces mines furent productives jusqu’au XIXe siècle, pratiquement jusqu’à la découverte des gisements de l’Oural, en 1830. L’émeraude et l’alexandrite furent identifiés simultanément, puis exploités jusqu’à épuisement. Les pierres étaient renommées pour leur grandeur et leur pureté.

Afghanistan, Inde, Pakistan

On pensait que la plupart des anciennes et magnifiques émeraudes présentes dans les musées et les collections privées ou nationales, pierres dites “de vieille mine” provenaient de Colombie d’où les conquérants espagnols importèrent ces pierres précieuses à partir de 1543 mais de nouvelles recherches tendent à prouver qu’une partie de ces émeraudes provenaient aussi d’Asie, notamment d’Afghanistan dont on sait qu’il existe encore aujourd’hui de beaux échantillons mais dont les gîtes n’ont pu être identifiés avec certitude du fait de la situation difficile que traverse ce pays.

C’est dans en Asie, on le sait, que la plupart des émeraudes colombiennes étaient importées par les Turcs afin d’être travaillées puis commercialisées. Depuis 1958, le Pakistan exploite la mine de Mingaora.

La Colombie

Les plus riches gisements d’émeraude sont aussi parmi les plus anciens et se trouvent en Colombie. Ils furent exploités localement avant même l’occupation espagnole. Aujourd’hui encore ce pays est considéré comme le plus grand producteur d’émeraudes même si la quantité de pierres exportées est irrégulière, elle représente 50 à 95% de la production mondiale selon les années. Pour exemple, en 2008, la Colombie a exporté 540 kilogrammes d’émeraudes. Ce sont des émeraudes dites “de calcaire”.

Et il ne s’agit pas seulement de quantité mais aussi de qualité, car les joailliers considèrent que les émeraudes colombiennes sont parmi les plus belles, de bonne grandeur, pures, et à la couleur intense.

Une certaine variété, l’émeraude trapiche, présente un prisme hexagonal entouré de six prismes trapézoïdaux. La taille permet de discerner une étoile noire constituée de 6 branches partant du point central.

L’émeraude, après avoir été exploitée sous l’égide de l’Etat colombien à partir de 1961, est aujourd’hui aux mains de nombreuses sociétés qui travaillent pour la plupart, dans des conditions artisanales.

Parallèlement, toute une population tente de survivre en fouillant les terres alluviales à la recherche d’émeraudes. On les appelle les guaqueros, du nom autrefois donné aux soldats espagnols qui profanaient les cimetières indiens pour voler les pierreries, guaqueros signifie “pilleurs de tombes”.

Historiquement, la découverte des émeraudes colombiennes, par les Européens, entraîna sa diffusion jusqu’en Asie. Les princes et monarques orientaux en furent friands.

Le souverain moghol de Delhi possédait une émeraude de 78 carats provenant de Colombie mais travaillée et gravée sur place, elle portait une inscription “Celui qui possède ce talisman jouit de la protection particulière de Dieu”.

Le Brésil

La pierre longtemps nommée “émeraude du Brésil” était en fait une tourmaline verte.

Néanmoins, un gisement de vraies émeraudes, et qui s’est ensuite avéré important pour la magnésite, a été découvert en 1913, dans l’Etat de Bahia, puis un peu plus au nord.

D’autres gisements ont été découverts, en 1965, dans la région de Carnaiba, puis en 1981, à Santa Terezinha, puis près de Belo Horizonte.

Aujourd’hui le Brésil est le plus grand producteur d’émeraudes si l’on considère la quantité mais non la qualité.

L’Afrique

Depuis la seconde guerre mondiale, l’Afrique est devenue une grande productrice de pierres gemmes dont l’émeraude. L’un des pays le plus riche en belles émeraudes est sans doute la Zambie.

Les autres gisements se trouvent en République Sud-africaine, au Zimbabwe, au Nigéria, en Tanzanie, au Mozambique et à Madagascar.

Les émeraudes africaines sont réputées pour leur brillance et leur grandeur.

Les émeraudes de la République d’Afrique du Sud portent parfois des inclusions noires et dorées de colombotantalite, cet aspect peu courant est fort apprécié des amateurs.

Australie

Deux petites mines sont exploitées artisanalement en Australie, surtout connue pour sa production d’émeraudes synthétiques.

Utilisation en bijouterie joaillerie de la pierre Emeraude

L’émeraude étant un cyclosilicate, la couleur suit les anneaux de croissance du cristal. Pour cette raison, il arrive que le cœur d’une émeraude soit incolore ce qui oblige l’artisan d’utiliser le pourtour du prisme et de la tailler selon un axe différent de l’habitude.

Un léger dichroïsme donne à l’émeraude un ton vert-jaune chaud et un ton vert-bleu froid, selon l’angle de l’éclairement. Quand il le peut, le lapidaire valorisera l’un ou l’autre en fonction du goût de sa clientèle. On remarquera que les Latins préfèrent les tons chauds et les anglo-saxons, les tons froids.

Cependant cette liberté dépend essentiellement de la forme de l’échantillon en présence car le meilleur rendement sera privilégié. C’est ainsi qu’une émeraude en forme de prisme allongé sera taillé dans le sens vert-bleu, et une autre, en forme de prisme court, sera taillé dans le sens vert-jaune.

Les premières, émeraudes vert-bleues sont en général taillées en rectangles et à degrés, les secondes, vert-jaunes, sont taillées souvent en forme de coussin et toutes facettées afin de réchauffer encore leur nuance.

Quoi qu’il en soit, l’ouvraison d’une émeraude est toujours un travail délicat du fait des inclusions fréquentes et de la fragilité de la pierre. Le but étant de faire ressortir au maximum la couleur éclatante de l’émeraude, le lapidaire préfère une surface assez large et peu de profondeur.

La taille exemplaire de l’émeraude, une taille particulièrement adaptée aux pierres à système cristallin hexagonal, est rectangulaire à degrés, aux angles biseautés, elle a pris le nom de “taille émeraude”.

Le plus grand centre de taille mondial est situé à Jaipur, en Inde, où l’on compte environ 100000 lapidaires.

Traitement de l'émeraude

Comme la plupart des pierres gemmes, l'émeraude est souvent traitée pour renforcer ses qualités.

Les différents procédés :

  • coloriage, enduit vert sur la culasse pour renforcer la couleur (traitement fréquent au XIXe siècle)
  • huilage, huilage incolore des fêlures, pratique légale liée à la taille (traitement connu dès le Xe siècle)
  • Teinture, traitement frauduleux
  • Plastification : imprégnation de résine

L'émeraude prend différentes appellations, selon qu'elle est traitée ou pas. On distingue :

  • Emeraude sans traitements
  • Emeraude traitée (avec huile ou résines ou imprégnée de colorants)
  • Morillon : émeraude brute vendue au poids

Trésors et émeraudes remarquables

Comme beaucoup de pierres dites “précieuses”, les émeraudes ont tant intéressé les dignitaires et personnes fortunées qu’elles sont présentes dans de nombreux trésors nationaux et musées.

  • La Reine des Emeraudes est une émeraude légendaire grosse comme un oeuf d’autruche, qu’adorait la tribu de la vallée de Manta, au Pérou. Elle fut cachée lors de l’arrivée des conquistadors et jamais retrouvée comme maint trésor de la région.
  • Le musée Topkapi d’Istambul, Turquie, expose toute une collection d’ornements parés d’émeraudes somptueuses dont son emblème, un poignard portant trois cabochons d’émeraude, du XVIIIe siècle.
  • Le Trésor d’Iran comporte des bijoux, des armes et des objets divers, portant des centaines d’émeraudes de plus de 100 carats. La plus belle pièce est un globe terrestre d’un diamètre de 45cm, haute sur pied de 108cm, où les émeraudes tapissent les mers et les fleuves. La plupart des pièces sont probablement issues du sac de Delhi par le Perse Nader Chah, en 1739.
  • Le fonds diamantaire de Russie conserve des émeraudes exceptionnelles qui appartenaient aux tsars.
  • L’émeraude brute du duc du Devonshire, estimée la plus belle émeraude brute, parfaitement claire, et d’un vert magnifique, opaque, elle porte de nombreuses inclusions. Provenant du gisement de Muzo à Santa Fe de Bogota, mine ancienne, longtemps oubliée puis retrouvée au XIXe siècle. La pierre mesure 5cm x 6cm et pèse 1383.95 carats, visible dans la galerie des Minéraux au British Muséum à Londres.
  • L’émeraude Théodora, la plus grosse émeraude taillée, originaire du Brésil, elle pèse 11.5kg (57.500 carts) . Elle appartient à un grossiste en pierres précieuses canadien.
  • L’émeraude Patricia est l’une des plus belles émeraudes de qualité gemme du monde, elle mesure 6.5cm x 2.54. Elle possède 12 faces et provient des mines de Chivor. Elle fut offerte au Musée américain d’Histoire naturelle.
  • La célèbre Gachala de Colombie, pierre brute de 858 carats fut offerte au Smithsonian Institute par le joaillier américain Harry Winston.
  • Le Kuntsthistorisches museum de Vienne conserve un flacon de parfum de 10cm de 2 680 carats, réalisé en 1682, dans un cristal d’émeraude par le joaillier et graveur milanais Denis Miseroni
  • le collier de la liberté composé de pierres serties, 13 grosses émeraudes en poire, et 26 émeraudes en carré connut bien des péripéties du temps de la guerre d’indépendance des Etats Unis d’Amérique, Sa propriétaire, une comtesse polonaise dont l’amant combattait aux côtés de La Fayette, l’offrit à Benjamin Franklin qui le porta en gage auprès des banques afin de financer la défense de Philadelphie. L’histoire dit qu’il gagna : Philadelphie fut sauvée. Le collier appartient aujourd’hui à la Maison Van Cleef et Arpels.

Note : Le vénéré Bouddha d’émeraude de Bangkok a été sculpté dans un bloc de jadéite de 75cm x 45cm vers le XVe siècle

Esotérisme et traditions de l'Emeraude

  • L’empereur Inca portait une émeraude en signe de puissance semi-divine et de souveraineté. Ses vassaux lui versaient un tribut en émeraudes, et il était dit que ces pierres étaient garantes de la chasteté des jeunes filles et de la fidélité des épouses.
  • En Egypte, les scarabées, symboles de cycle éternel et d’immortalité était souvent sculpté dans des pierres vertes, amazonite et émeraude confondues.
  • A Rome, l’émeraude était symbole d’amour, attribut de Vénus et de Vesta
  • L’Empereur Néron utilisait une émeraude comme lentille pour contempler les jeux de l’Arène.
  • Pline disait : “Le vert est plaisant à l’oeil sans le lasser jamais”
  • Chrétienté : quand Dieu chassa Lucifer du paradis, une émeraude tomba du front de celui-ci, en signe de sa déchéance.
  • Certain poète du XIIe siècle, Wolfram von Eschenbach, prétend que le Saint-Graal des légendes celtes, fut formé dans cette émeraude.
  • L’émeraude ornait les tiares des Papes de la Chrétienté. Et lors du sacre de Napoléon Ier, la chevalière ornée d’une émeraude, de l’empereur, indiquait son lien avec la papauté.
  • En Islam, le vert étant symbole d’espoir et de vie éternelle, l’émeraude fut l’une des pierres les plus appréciées. Le mythe dit que la table du Coran et la plume gisent sur un trône d’émeraude.
  • Alchimie : La table d’émeraude ou Tabula Smaragdina, appartient à la tradition hermétique, elle recouvre les différentes et nombreuses versions d’un texte dont on attribue l’origine à Hermès Trismégiste.
  • C’est un écrit essentiel aussi bien pour les alchimistes que les occultistes et il a fait l’objet de maintes lectures, interprétations et commentaires.
  • Cet aspect ésotérique est partiellement à l’origine de l’emploi du mot “émeraude” dans beaucoup d’oeuvres de fictions

Vertus traditionnelles de l'Emeraude

L’émeraude fut longtemps utilisée comme talisman contre la morsure des serpents, et pour rendre la vue.

Pour les peuples de la Mezoamérique, l’émeraude était liée aux pluies, au sang et à la fertilité.

Sa couleur verte la relie au renouveau végétal, au printemps, elle est donc protectrice et réparatrice. Elle contribue au bon ordre matériel et moral.

C’était une pierre à offrir lors de mariage. Elle apportait fidélité, fertilité, abondance au foyer.

On disait qu’elle soutenait la parturiente lors de l’accouchement, soignait l’épilepsie et les anxiétés. Protégeait le voyageur et celui qui change de métier ou de statut.

En bref, l’émeraude était considérée comme une pierre de bonne fortune.

Zodiaque :

L’émeraude est la pierre des natifs du Taureau, signe de Terre par excellente, et relié à la couleur verte.

Mais elle est conseillée également aux Gémeau, Lion, Balance.

Le signe du zodiaque chinois qui lui est lié est la Chèvre.

Festivités

Les Noces d’Emeraude fêtent les 40 ans de mariage

Lithothérapie de l'Emeraude

La lithothérapie d’aujourd’hui retrouve souvent les traditions anciennes.

Pour résumer :

L’émeraude est un puissant stimulant intellectuel et physique.

Ce fait découle de multiples pouvoirs. L’émeraude régénère les tissus, améliore le fonctionnement de la plupart des organes.

Il répare donc les blessures, chasse les infections, soigne rhumatismes et arthrite, améliore la vue et l’audition.

Sur le plan affectif et moral, l’émeraude rééquilibre et harmonise, aplanit les inquiétudes, permet de prendre du recul. Elle soulage les chagrins, soutient lors des souffrances inévitables, que sont le deuil, la séparation.

C’est également, on l’aura compris, une pierre mystique d’importance qui apporte la clairvoyance, protectrice lors des voyages hors du corps, elle permet de meilleures interprétations des dits ésotériques.

Autour de l’émeraude

La pierre et ses mystères

L’émeraude des Garamantes de Théodore Monot : cet essai explore le mythe d’un trésor qui eût été enfoui par les guerriers des Garamantes et qui pourrait nous éclairer sur l’origine des premières pierres gemmes correspondant aux émeraudes. L’essai parvient à la conclusion que ces pierres légendaires étaient probablement des amazonites.

Des données géographiques

  • La côte d’émeraude : En 1890, Eugène Herpin, avocat et historien régional, donna le nom de “côte d’émeraude” à la partie de la côte bretonne située entre Cancale et le cap Fréhel. Dans cette région maritime, la mer prend parfois des reflets couleur émeraude.
  • Le livre de l’émeraude (de Bretagne) d’André Suarès, 1868-1948, poète et écrivain français : Cette suite de textes descriptifs et de portraits est publiée en 1901. Il est considéré comme un bel hommage à la Bretagne.
  • La table d’émeraude ou Tabula Smaragdina, appartient à la tradition hermétique, elle recouvre les différentes et nombreuses versions d’un texte dont on attribue l’origine à Hermès Trismégiste. C’est un écrit essentiel aussi bien pour les alchimistes que les occultistes et il a fait l’objet de maintes lectures, interprétations et commentaires. Cet aspect ésotérique est partiellement à l’origine de l’emploi du mot “émeraude” dans beaucoup d’oeuvres de fictions.

Autres livres et médias contemporains

De nombreux romans et oeuvres artistiques comportent dans leur titre le mot “émeraude”, soit allusion à la couleur, soit allusion à la pierre, soit à la Bretagne comme ci-dessous.

  • Les chevaliers d’émeraude titre une saga fantasy de 12 tomes, de Anne Robillard, écrivaine québécoise.
  • La forêt d’émeraude/ The emerald forest : film britannique réalisé en 1985 par John Boorman ; la forêt d’émeraude désigne ici la forêt amazonienne.

Au vu de la splendeur de cette pierre fine et de ses connotations teintées de merveilleux, beaucoup de sociétés et enseignes se sont attribués son nom, hôtels, palaces, restaurants, lieux de repos etc.

Entretien de l’émeraude

C’est une pierre qu’il faut entretenir avec soin, car elle est fragile.

Il est donc conseillé de veiller, lors du rangement, de l’entourer d’un tissu doux en matière naturelle, coton, soie, laine douce. Elle sera ainsi protégée des heurts inévitables lorsqu’elle est en contact avec quelques-uns de vos autres bijoux, dans une boîte..

Ne pas la porter dans des lieux susceptibles de la blesser, excursions en montagne, ou à la mer par exemple.

Prendre garde de l’ôter lors des bains en piscine ou en mer, ou des travaux de nettoyage ou divers, susceptibles de la mettre en contact avec des produits corrosifs (sels, acides etc)

Pour la nettoyer, la passer simplement à l’eau claire, non calcaire, additionnée d’un peu de savon vaisselle léger. La frotter doucement de vos doigts, rincer rapidement et essuyer sans tarder avec un tissu de coton.

Traitement de la pierre Emeraude

Comme la plupart des pierres gemmes, l'émeraude est souvent traitée pour renforcer ses qualités.

Les différents procédés l:

  • coloriage, enduit vert sur la culasse pour renforcer la couleur (traitement fréquent au XIXe siècle)
  • huilage, huilage incolore des fêlures, pratique légale liée à la taille (traitement connu dès le Xe siècle)
  • Teinture, traitement frauduleux
  • Plastification : imprégnation de résine

L'émeraude prend différentes appellations, selon qu'elle est traitée ou pas. On distingue :

  • Emeraude sans traitements
  • Emeraude traitée (avec huile ou résines ou imprégnée de colorants)
  • Morillon : émeraude brute vendue au poids
Nous utilisons des cookies internes et tiers pour améliorer nos services et votre expérience d'achat.
Si vous poursuivez votre navigation, nous considérons que vous acceptez notre
Top